| envisager un autre cycle |
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Liberté d'expression...

Aller en bas 
AuteurMessage
Peps



Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Liberté d'expression...   Jeu 2 Fév - 12:21

Caricatures de Mahomet: France Soir se défend, les dessins publiés à travers l'Europe


PARIS (AFP) - Le quotidien parisien France Soir a défendu jeudi le droit de la presse à railler n'importe quelle croyance religieuse après la controverse suscitée par sa reproduction la veille des caricatures danoises à l'image supposée du prophète Mohamed.

Dès sa Une clamant "Au secours Voltaire, ils sont devenus fous!" au dessus d'une photo montrant des fidèles brûlant un drapeau danois, le journal français demande puisque "l'Islam interdit à ses fidèles toute représentation du Prophète ... la question qui se pose est la suivante : tous ceux qui ne sont pas musulmans sont-ils tenus de se conformer à cet interdit?"

Plusieurs journaux européens avaient décidé de publier mercredi, au nom de la liberté de la presse, les caricatures de Mahomet, qui valent déjà au journal danois Jyllands-Posten les foudres du monde musulman.

En France, le quotidien populaire France Soir est pour le moment le seul à avoir publié mercredi les 12 caricatures du prophète avec en titre de "Une": "Oui, on a le droit de caricaturer Dieu".

L'éditorial précise qu'"il n'y a dans les dessins incriminés aucune intention raciste, aucune volonté de dénigrement d'une communauté en tant que telle".

Le propriétaire de France Soir, l'homme d'affaires franco-égyptien Raymond Lakah, a limogé le président et directeur de la publication Jacques Lefranc, après la reproduction des caricatures de Mahomet.

M. Lakah indique avoir "décidé de révoquer M. Jacques Lefranc de sa fonction de président et directeur de la publication en signe fort de respect des croyances et des convictions intimes de chaque individu".

"Nous présentons nos regrets auprès de la communauté musulmane et de toutes personnes ayant été choquées ou indignées par cette parution", ajoute-t-il.

En Espagne, le quotidien national ABC (droite) et le quotidien catalan El Periodico (gauche) ont reproduit les dessins satiriques.

El Periodico assortit la publication d'un commentaire: "Il est logique que les caricatures irritent certains musulmans. Mais il n'est pas logique que, au nom d'une lecture littérale et inhumaine du Coran, on essaie d'éliminer aussi à l'étranger les critiques ou qu'on menace ceux qui (...) exercent la satire".

La presse britannique n'a pas publié les caricatures.

En Italie, "La Stampa" illustre un article factuel sur le sujet avec un des dessins les plus polémiques, montrant Mahomet coiffé d'un turban en forme de bombe à la mèche allumée. Toutefois, le journal n'invoque pas la liberté d'expression. Il Messaggero se contente d'un article, sans caricature.

En revanche, le quotidien à plus fort tirage d'Italie, Il Corriere della Sera, a publié deux dessins lundi, dont celui du prophète accueillant des kamikazes au paradis en déplorant une rupture de stock des jeunes vierges.

Ils sont assortis d'une longue chronique de Magdi Allam, éditorialiste musulman, qui juge les caricatures "certainement discutables", mais n'en défend pas moins la liberté d'expression. "Qu'attend l'Occident pour intervenir? Adoptera-t-il la politique de l'autruche jusqu'à ce qu'un autre Theo van Gogh soit assassiné (NDLR: cinéaste néerlandais assassiné en novembre 2004 par un islamiste maroco-néerlandais), à Copenhague ou à Oslo?", demande-t-il.

En Suisse, le quotidien populaire Blick a publié mardi deux des dessins incriminés et La Tribune de Genève compte publier les caricatures dans son édition de jeudi, afin, selon le rédacteur en chef du quotidien, "d'alimenter le débat en montrant l'objet du délit".

"Cette affaire est une illustration du choc entre une culture très sécularisée comme la nôtre et une autre culture où la religion est centrale", explique Dominique von Burg. "On peut comprendre les sentiments des musulmans, mais nous sommes dans un Etat pluraliste, on a le droit de faire ça".

Aux Pays-Bas, De Volkskrant (progressiste), De Telegraaf (populaire), NRC Handelsblad publient un ou plusieurs dessins ou la reproduction de la page incriminée de Jyllands-Posten.

Les autres journaux ont opté pour des photos de manifestants devant les ambassades danoises ou des dessins de leurs propres caricaturistes.

A Prague, le quotidien tchèque Dnes publie une petite reproduction des caricatures pour accompagner un article sur le sujet.

En Hongrie, le sujet est évoqué mais sans illustrations.

La France ne saurait remettre en cause la liberté de la presse, après la publication de caricatures de Mahomet, mais souhaite qu'elle s'exerce dans "un esprit de tolérance", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy.

"Les caricatures publiées ce jour (mercredi) dans ce journal n'engagent que la responsabilité du journal", a déclaré le chef de la diplomatie française qui était interrogé sur la publication des caricatures du prophète par le quotidien France Soir.

"Le principe de liberté de la presse, que les autorités françaises défendent partout dans le monde, ne saurait être remis en cause", a ajouté M. Douste-Blazy. "Il doit toutefois s'exercer dans un esprit de tolérance, dans le respect des croyances et des religions, qui est à la base même du principe de laïcité en vigueur dans notre pays".

En Allemagne, Hendrik Zörner, porte-parole de la Fédération des journalistes allemands (DJV), s'est dit hostile à la publication des caricatures. Le code de déontologie de la presse allemande, a-t-il rappelé, proscrit les articles ou images susceptibles de porter une grave atteinte "aux sentiments religieux ou moraux d'un groupe de personnes".

Le quotidien Die Welt (conservateur) est le seul grand journal à reproduire en "Une" une des caricatures danoises (Mahomet coiffé d'un turban en forme de bombe). Quatre autres dessins sont publiés en pages intérieures.

Dans son éditorial, le journal écrit: "On prendrait les protestations musulmanes plus au sérieux si elles étaient moins hypocrites. Quand la télévision syrienne a diffusé en prime-time des drames documentaires montrant des rabbins en cannibales, les imams se sont tus", écrit Die Welt.


Je trouve bien que la presse européenne diffuse elle aussi les caricatures en soutien au journal danois.
Parce que merde quoi, on n'empêche pas l'exercice d'un culte alors pourquoi devrait-on en empêcher la caricature, ou la critique ouverte d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dune

avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Jeu 2 Fév - 13:21

L'éditorial précise qu'"il n'y a dans les dessins incriminés aucune intention raciste, aucune volonté de dénigrement d'une communauté en tant que telle".

Le racisme résiderait plutôt dans le caractère d’exception en matière de traitement de tout ce qui touche l’Islam.

Peps a écrit:
Je trouve bien que la presse européenne diffuse elle aussi les caricatures en soutien au journal danois.
Parce que merde quoi, on n'empêche pas l'exercice d'un culte alors pourquoi devrait-on en empêcher la caricature, ou la critique ouverte d'ailleurs ?

Et si on commence à brider ce type d’expression pour une religion en particulier, les autres confessions réclameront le même « respect ».

Que ce soit, peut-être, la crainte (ne serait-ce que celle d'un limogeage comme celui de Lefranc) à défaut d’autre chose qui puisse dicter les façons d’agir n’est vraiment pas rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peps



Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Jeu 2 Fév - 16:42

Un excellent résumé de ce que je pense :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys



Nombre de messages : 1006
Localisation : Fermons-les-clans
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Ven 3 Fév - 1:14

Le fait que Jesus soit feuj, ne m'a jamais empêcher de dire qu'il transpirais des couilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peps



Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Ven 3 Fév - 11:15

En tout cas, il faut admettre que Jésus, même mort, il a jamais baissé les bras !

Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dune

avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Mer 8 Fév - 14:56

Quelqu'un a acheté le numéro spécial de Chalie Hebdo ?

J'hésite...
Défense de la liberté d'expression ou pure provocation ?
Le dessin de Cabu me file des doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peps



Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Mer 8 Fév - 16:02

Je vais l'acheter, mais pas encore fait.

Quant à savoir si c'est de la défense de la liberté d'expression ou de la provoc', je pense que faire de la provoc' c'est aussi défendre la liberté d'expression. Pas forcément judicieusement, mais je milite pour le droit à dire, écrire ou dessiner des conneries What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CéLine
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 484
Age : 45
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Mer 8 Fév - 22:15

Achetée ce matin, ca m'a fai du bien de lire autre choses que mes satanées revisions et , comme d'hab', j'ai quand même bien rigolée a certains dessins (pas les carricatures en elle même qui sont pas terribles mais ça, à la rigueur, c'est pas le plus important).

J'avais hesitée à l'acheter, craignant la provo pure (même si parfois j'adore ça) et au final c'est loin d'être que ça, des reflexions interessantes sur la necessité de toutes critiques, sur celle de la representation ("la representation, qui met à distance une figure de la realité, permet d'entretenir avec elle un rapport, au lieu de la subir...") et puis, purée ca fait du bien aussi, en tant qu'athée, d'arreter 5 mins de subir la volonté des croyants.....est qu'en Egypte, en Grece ou ailleurs, où tu dois obligatoirement, sur ton etat civil, appartenir à une religion, ils se soucient de me porter tort en tant que non croyante ?????

Pour finir :
"il ne faut pas dessiner le dalai-lama, ca peut blesser la susceptibilité des yaks" PLANTU (c'est pas fin mais m'en fous moi je me bidonne hihi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pelleteuse-de-nuages.over-blog.com
Dune

avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Jeu 9 Fév - 9:14

En effet Céline, l'objectif est bien clair. Et même s'il ne l'avait pas été, tu as raison, Peps : le droit de dessiner, d'écrire et/ou dire des conneries doit être défendu.
(J'ai laissé tomber mes doutes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Jeu 9 Fév - 15:01

Juste une petite remarque "à chaud" sur Charlie Hebdo : les deux textes les plus justes me semblent être ceux de Cavanna et de Lançon. Val et Biard n'ayant, à mon avis, rien compris au problème (Val tente de traiter de théologie ou de philosophie "objective" (petit laïus sur la représentation, sur Dieu [qui est forcément mouvement - mouarf] et les deux "recensent" les meurtres des religions, dans l'optique d'imposer leur point de vue par des raisons universelles [remouarf]).

Cavanna et Val semblent plus dans l'optique du problème de ces caricatures (pour moi) : c'est une démonstration de force et de croyance en soi (oui, croyance en la laïcité et la liberté d'expression contre une autre croyance - quoiqu'en dise Cavanna au début de son texte) qui doit être manifestée face aux intégristes (coup de chapeau à Cavanna, qui prend bien soin, lui, de distinguer intégristes/fanatiques et "modérés" islamistes - au contraire ce me semble de Val et Biard [qui sont donc intolérants à mon sens car pour moi, un fanatique/intégriste n'a rien de religieux et fait même honte à sa religion] - et qui montre que ce conflit n'a absolument rien à voir avec la religion en soi et que le débat sur lequel on tente de l'enfermer (la liberté d'expression) n'est qu'un effet.

Je suis totalement d'accord avec Lançon qui dit que par principe toute la presse aurait dû reconnaître le droit à l'existence de ces caricatures (même si la raison qu'il avance me semble fausse et insuffisante). Ca n'empêche en rien, ensuite, de démonter les rouages et de s'interroger sur le respect.

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dune

avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Jeu 9 Fév - 18:06

Le journal Danois a présenté ses excuses...
Mouais, bof. Je trouve ça nase.
Et pourtant, j'ai regretté que ces caricatures ne soient pas d'une meilleure veine.
C'est une bien mauvaise raison que de présenter ses excuses parce qu'une bande de manipulateurs se sert de ce que l'on a fait pour attiser des rancoeurs qui sont malheureusement bien réelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Jeu 9 Fév - 20:30

Suite à la publication des caricatures touchant à la personne du Prophète, pour des raisons probablement malintentionnées, la réaction de certains musulmans se situe au-delà du surréalisme.

Des régimes "musulmans" et certaines organisations "islamiques", comme l'UOIF en France par exemple, vont jusqu'à l'exigence pathétique d'excuses solennelles des chefs de gouvernement des pays où les caricatures ont été publiées. En France, l'événement a pris des proportions "élyséiesques".

Cette revendication, insolite de mémoire d'Arabe, suscite bien des interrogations. Ces musulmans ignorent-ils l'enseignement coranique, qui nous incite à transcender les polémiques ? N'ont-ils pas dans le coeur le verset "et lorsqu'ils (les croyants) sont apostrophés par les ignorants, ils disent : Paix" ? Ne savent-ils pas que le Prophète lui-même a subi les affres et les injures les plus humiliantes ? Lorsque les polythéistes de son époque le qualifiaient de fabulateur et d'imposteur, il ne leur a pas tordu le cou mais leur a répondu : "Dieu sera juge entre nous le jour de la rétribution."

Ces musulmans ignorent-ils que l'islam, qui a traduit et étudié les philosophies les plus athéistes et argumenté face aux idéologies les plus redoutables, destructrices et semeuses de doutes, ne saurait trembler aujourd'hui devant un dessin caricatural et de mauvais goût ?

Pourtant, une religion sûre d'elle-même, convaincue de sa solidité, ne peut fuir les critiques et les mises en cause. Alors, comment veulent-ils que les bases de l'islam vacillent aujourd'hui devant une futile provocation ?

Quant à l'autre ignorance, elle est plus grave encore. Ces musulmans ignorent-ils que la liberté d'expression la plus totale est un édifice commun à toutes les pensées, construit pour toutes les convictions, même les plus contradictoires et inassimilables ? Tout un chacun a droit de cité, qu'il soit beau ou laid, fou ou sage, provocant ou responsable. Faut-il rappeler que c'est grâce à cette même liberté d'expression que l'islam lui-même peut élever la voix à tout moment dans les pays démocratiques ? Qui empêche un musulman, en France ou ailleurs en Europe, de proposer ses valeurs ? Qui entrave un croyant qui veut publier ses convictions ? N'est-il pas permis à tous les citoyens, y compris les musulmans, de critiquer tout projet ou de promouvoir toute action ? Au moment où l'islam n'a pas bonne presse en Occident, c'est grâce à cette même liberté d'expression que nous, musulmans, pouvons nous défendre pleinement.

Mon étonnement est grand lorsque je vois que toute une mobilisation diplomatique, inédite dans l'histoire des pays musulmans, se met en marche pour faire pression sur des chefs d'Etat et de gouvernement afin d'obtenir leurs excuses et leur mea culpa. Pourtant, ces mêmes gouvernants et ces mêmes chefs d'Etat n'ont jamais été un jour à l'abri de la satire la plus blessante et de la caricature la plus caustique.

Lorsque certains Etats arabes boycottent par des mesures diplomatiques et économiques le Danemark, pays paisible et pacifique, que penser de leur docilité envers les Etats-Unis à qui ils sont malheureusement livrés, poings liés ?

Quant au soutien du rabbinat et de l'Eglise en France, il ne peut que susciter les remerciements vifs et sincères des musulmans pour cette solidarité affichée. Mais on aimerait l'avoir aussi pour les hommes et les femmes, musulmans de Palestine, d'Irak, de Tchétchénie et d'ailleurs, privés de leurs droits fondamentaux et victimes d'atteinte à leur dignité.

Le vrai débat est ailleurs. Il s'agit, en réalité, de la juxtaposition de deux droits absolus : le droit d'avoir des convictions religieuses qui soient complètement respectées et ne soient ni fustigées ni stigmatisées, et le droit de s'exprimer à tout moment, notamment pour commenter ou critiquer des projets sociaux concrets et des actions politiques palpables.

Quant à la conviction intime ou métaphysique des gens, je ne sais pas si elle est du ressort de la liberté d'expression. Réfléchissons !

(par Soheib Bencheikh - Théologien, ancien mufti de Marseille, est directeur de l'Institut supérieur des sciences islamiques, source : lemonde.fr).

Ca fait du bien. A noter qu'il est interviewé dans Tsimtsoum par un chrétien (Laurent James).

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marco



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Ven 10 Fév - 15:52

Je vais sur Yahoo qui n'est pas du tout une référence en terme de source d'informations,

je vais dans la rubrique consacrée à cette affaire...

Et je tombe sur une photo montrant une vingtaine de gens arabes (sans doute dans une rue en palestine) brandir des mitraillettes grosses comme des troncs d'arbres...


Manipulation des masses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Ven 17 Fév - 16:28

Si certains veulent une vision un peu plus globale et synthétique sur cette affaire, je conseille de lire ce petit dossier (14 pages) :

http://www.esisc.org/Caricatures%20de%20Mahomet.pdf

Il rappelle quelques points importants : d'abord que les "musulmans" qui manifestent ne sont pas significatifs par rapport au nombre de musulmans existants dans le monde (cassant par là le mythe du "choc des civilisations"), que la représentation du prophète Mahomet est un point qui n'a jamais été tranché (sa non représentation provient d'une interprétation du Coran par un mouvement parmi d'autres de musulmans - certes c'est une tradition) et qu'il existe des traditions qui l'ont permises et la permette, que ce qui a mis le feu au poudre ne sont pas les caricatures danoises mais uniquement les 3 dessins péchés sur un site d'extrême-droite (mahomet en porc, en pédophile, un musulman sodomisé par un chien) et il désigne comme responsable un mouvement extrémiste musulman (les Frères Musulmans) qui a mis sur pied et organisé les manifestations.

La conclusion va dans le sens d'un danger croisant du terrorisme en europe et d'un complot extrémiste (je suis toujours méfiant vis à vis des complots et à mon avis, ce n'était pas aussi calculé que l'entend le document - mais...).

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dune

avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   Lun 5 Fév - 9:17

A l'occasion du procès des caricatures,qui s'ouvre mercredi, il faut rappeler le droit de critiquer toutes les religions et leurs symboles.
Nous soutenons «Charlie Hebdo»
LIBERATION : lundi 5 février 2007

Le procès qui s'ouvre au tribunal de grande instance de Paris du 7 au 8 février 2007 est d'une extrême importance. Charlie Hebdo est poursuivi pour avoir republié les dessins danois du Jyllands Posten sur Mahomet.
Dans un contexte où des intégristes menaçaient de mort quiconque osait soutenir les journaux et pays pris pour cibles, ce journal a choisi de rester fidèle à sa tradition de liberté de ton et d'expression envers toutes les religions et tous leurs symboles: le pape comme Jésus ou Mahomet. Il l'a fait en mettant ces douze dessins à la disposition du grand public, afin qu'il se fasse une opinion par lui-même. Par solidarité avec Jacques Lefranc, rédacteur en chef de France Soir, qui venait d'être licencié pour avoir eu ce courage. Parce que si tous les journaux d'Europe avaient fait de même, l'intimidation des extrémistes aurait échoué. Parce que si tous les journaux d'Europe s'étaient pliés à cette injonction, leur silence aurait signé la victoire des extrémistes.
Malgré ce climat, des organisations musulmanes traditionnelles (la Mosquée de Paris), intégristes (l'UOIF) et même l'un des bailleurs de fonds de l'islam extrémiste wahhabite en provenance d'Arabie Saoudite (la Ligue islamique mondiale) ont choisi d'ajouter à l'intimidation une menace judiciaire en intentant à Charlie Hebdo, au titre des lois antiracistes, un procès pour «injures publiques à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur religion». Deux dessins sont visés: celui montrant Mahomet avec une bombe dans son turban, mais aussi celui où Mahomet freine un groupe de kamikazes par cette annonce: «Stop, on n'a plus de vierges en stock.» La couverture du numéro, où Cabu représente un Mahomet «débordé par les intégristes» et qui les désavoue ( «C'est dur d'être aimé par des cons») est également poursuivie pour «injures», alors qu'elle visait justement à montrer un Mahomet se désolidarisant des intégristes.
C'est dire la confusion entretenue par cette plainte contre un journal qui combat depuis toujours à la fois le racisme et l'intégrisme. Nous refusons cet amalgame, facilité par l'utilisation abusive du mot «islamophobie», consistant à confondre la critique légitime de l'extrémisme et du terrorisme instrumentalisant les symboles de l'islam avec du racisme à l'encontre des individus de religion musulmane.
Certains nous disent aujourd'hui que le contexte géopolitique devrait inciter à la prudence, voire au silence. C'est tout le contraire. La liberté d'expression et la laïcité ont besoin d'être réaffirmées comme rarement. Ceux qui résistent à l'intégrisme n'ont que la plume et le crayon pour faire face aux menaces. Des démocrates du monde entier, notamment musulmans, espèrent trouver en Europe, et tout particulièrement en France, un havre laïque où leur parole n'est entravée ni par la dictature ni par l'intégrisme.
Si Charlie Hebdo venait à être condamné, si l'autocensure généralisée devait faire jurisprudence, nous perdrions tous cet espace commun de résistance et de liberté. Pour ces raisons, nous soutenons Charlie Hebdo et le droit de continuer à critiquer toutes les religions sans exception.

Premiers signataires:
Taslima Nasrin (écrivaine), Elisabeth Badinter (philosophe), Nasser Khader (député du Danemark), Ibrahim Ramadan (secrétaire générale de l'Association des musulmans démocrates danois), Irshad Manji (écrivaine), Albert Memmi (écrivain), Claude Lanzmann et le comité de rédaction des Temps modernes, Chris Marker (réalisateur), René Pétillon (dessinateur), Angelo Rinaldi (écrivain, membre de l'Académie française), Elisabeth Roudinesco (historienne), Mohammed Sifaoui (journaliste réalisateur), Leïla Babès (sociologue), Elisabeth de Fontenay (philosophe), Abdelwahab Meddeb (écrivain), Bernard-Henri Lévy (philosophe), Fethi Benslama (psychanalyste), Chahla Chafiq (sociologue, écrivaine), Wassyla Tamzali (écrivaine), Farouk Mansouri (écrivain journaliste), Françoise Seligmann (présidente d'honneur de la Ligue des droits de l'homme), Antoine Spire (journaliste), Michel del Castillo (écrivain), Yves Pouliquen (membre de l'Académie française et de l'Académie des sciences), Jean-Claude Pecker (professeur honoraire au Collège de France, membre de l'Académie des sciences), Frédéric Vitoux (écrivain, membre de l'Académie française), Jeanne Favret-Saada (directeur EPHE, section sciences religieuses), Pascal Bruckner (écrivain), Dominique Sopo (président de Sos Racisme), Jean-Michel Quillardet (grand maître du GODF), Gilles Perrault (écrivain), Patrick Gaubert (président de la Licra), Luce Perrot (présidente de l'association Lire la politique), Alain Girard (premier secrétaire général du SNJ), Bernard Teper (président de l'UFAL), Michel Zaoui (avocat), Alain Seksig (enseignant), Benjamin Abtan (président de l'UEJF), Nadja Ringart (sociologue), Ahmed Meguini (journaliste militant), Samia Messaoudi (journaliste Beur FM), Loubna Méliane (militante antiraciste), Nadia Amiri (infirmière), Jean-Marie Matisson (président du comité Laïcité République), Olivier Bétourné (éditeur), Christophe Girard (adjoint au maire de Paris chargé de la culture), Didier Idjadi (maire adjoint Verts à Bagnolet), Roland Castro (architecte, candidat à la présidentielle), Corinne Lepage (avocate, candidate à la présidentielle), Dominique Voynet (sénatrice, candidate à la présidentielle).
Associations signataires: SOS Racisme, LICRA, Grand Orient de France, Union des familles laïques (UFAL), Comité Laïcité République, Syndicat national des journalistes (SNJ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liberté d'expression...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liberté d'expression...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensez-vous avoir une bonne liberté d'expression sur TokioHotel-Live.com ?
» Atteinte à la liberté d'expression !!! Soutenez Loco !!!
» Ne tuez pas la liberté
» [Journal] La liberté de l'est
» origine d'une expression courante.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Trip :: Aperçus-
Sauter vers: