| envisager un autre cycle |
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Le bébé délinquant...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Le bébé délinquant...   Ven 3 Mar - 22:47

[Edit : petite synthèse dans le 5ème post si vous avez pas le temps de lire]


J'ai lu le rapport "Troubles des conduites chez l'enfant et l'adolescent", "expertise collective" réalisée par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Il se donne pour objet, sous le nom médical de "troubles des conduites", de repérer les signes annonciateurs de la délinquance, afin de la prévenir, chez les enfants de moins de 36 mois.

S'il s'agit de répondre à cette entreprise délétère conduite au nom de la santé mentale, le plus fertile à mes yeux est de lui donner la plus grande publicité possible, c'est-à-dire de la rendre au public, à la "population" qui en est l'objet, en toute ignorance de cause. On y trouve ceci, entre autres : "L'agressivité, l'indocilité et le faible contrôle émotionnel pendant l'enfance ont été décrits comme prédictifs d'un trouble des conduites à l'adolescence." Si ce portrait est susceptible d'inquiéter instantanément nombre de parents, il est toutefois précisé que ces conduites doivent être différenciées de ce qu'on nomme les "conduites normales". Il est en effet entendu que les manifestations telles que les agressions physiques, les mensonges ou les vols d'objets sont relativement fréquentes chez le petit enfant. Elles ne deviennent "anormales" que si elles perdurent au-delà d'un certain âge, que le groupe d'experts a convenu de situer à 4 ans.

Sous le petit enfant dit difficile, voici surgir la figure du bébé délinquant. En conséquence de quoi, les experts préconisent de procéder à un dépistage médical systématique de chaque enfant dès 36 mois. De là, la recommandation que tous les professionnels de santé prennent connaissance des critères définissant le trouble de conduite, ce qui concerne les services médicaux de l'enfance et l'école, dès la maternelle, voire la crèche. Se dessine ainsi une entreprise de médicalisation de l'enfance supposant que chaque enfant sera désormais accompagné au long de sa vie et de son parcours scolaire d'un dossier médical contenant des informations sur ses "conduites" et ses "comportements".

Bien qu'il soit accessible en ligne (où j'invite à le lire : www.inserm.fr), en vérité ce rapport ne suppose pas en lui-même être connu par ceux qu'il vise. Il est supposé même qu'il ne le sera pas, qu'il ne peut pas l'être. La relation de savoir implique les sujets, qui pensent, et donc qui sont, et non "la population", qui est un pur objet statistique, sans yeux, sans oreilles et sans bouche. En vérité, les experts parlent aux experts. Ils ne parlent qu'à eux. On mesure bien que les rédacteurs du rapport de l'Inserm ne supposent pas un instant qu'il soit lu par la "population". A tout autre qu'aux professionnels de la profession, pour parler comme Godard, ce rapport paraîtra simplement effrayant. Même des personnes obnubilées par le discours sécuritaire ne pourront pas le lire sans frémir, car il les met elles-mêmes et leurs enfants sous surveillance, dans une suspicion généralisée qui réunit futures victimes et futurs criminels dans le même ensemble de la "population". Le rapport de l'Inserm raisonne très démocratiquement en supposant que tout le monde peut être coupable. La "population" comme telle est à risque, elle est une classe dangereuse potentielle. Et c'est pourquoi elle doit être mise sous surveillance médicale, dans son ensemble et au plus tôt ; et aussi éduquée au plus tôt, afin de permettre à tout parent de reconnaître dans son petit enfant désobéissant et agressif de moins de 3 ans le petit casseur qui sommeille ou qui s'éveille. Mais il faut encore comprendre que les parents appelés à surveiller leurs enfants seront eux-mêmes mis sous surveillance par les médecins, ceux-ci étant seuls habilités à repérer l'enfant dit difficile.

Avec la médicalisation généralisée, le rapport de l'Inserm instille une criminalisation généralisée de la société. Tous coupables - futurs, potentiels ou qui s'ignorent : il importe donc que ce savoir expert ne soit pas su d'eux, c'est-à-dire de nous tous. Alors qu'il concerne et vise le public, dans sa conception même, ce rapport est secret. Dire qu'il est secret pour la "population", c'est dire qu'il n'a qu'une seule adresse : le pouvoir et ses divers agents. Si chaque innocent est un coupable potentiel, chaque professionnel de la santé et de l'éducation devient un agent potentiel du pouvoir, mobilisé à ce titre, hors de tout consentement, au nom simplement de la science - qui ne peut vouloir que notre bien.

Cela impose deux choses. D'une part, si tout professionnel de santé est tenu pour un agent de surveillance, il importe hautement qu'il ait une connaissance du rapport et de sa portée. Au moins aura-t-il ainsi la liberté de se déterminer. C'est ce qui se passe : qu'on aille voir l'appel de professionnels éclairés (www.pasde0deconduite.ras.eu.org).

L'autre conséquence, c'est donc qu'il importe hautement de dévoiler à la "population" non professionnelle ce secret qu'elle est sous le regard des experts médicaux, psychiatres et psychologues, mise sous contrôle, évaluée. "Il n'est pas indifférent que le peuple soit éclairé", écrivait Montesquieu dans le prologue de L'Esprit des lois. Pas la population, mais le peuple, chacun de nous en personne, des sujets qui parlent, qui pensent et donc qui sont. S'adresser au peuple, c'est s'adresser à notre liberté. C'est là une façon de restaurer les sujets abolis.

Ce qui était jadis un attribut divin, l'omnivoyance, le pouvoir de tout voir sans être vu, est aujourd'hui un attribut du pouvoir séculier, via la science et la technique. Nous sommes entrés dans un temps d'illimitation du regard du maître. C'est le temps de l'instauration d'un homme sans ombre, d'un sujet transparent corps et âme, dès sa naissance, voire avant si possible. L'intime, qui se définissait comme un territoire secret, clos aux regards, est aujourd'hui fouillé, sondé, expertisé sous toutes ses coutures. Le rapport de l'Inserm entre entièrement dans ce grand dispositif intrusif de mise sous contrôle de l'intime. C'est pourquoi je tiens qu'il importe de le faire voir, d'exposer ce regard aux regards.

De là, enfin, on comprend pourquoi ce rapport de l'Inserm sur les "troubles" des enfants est une entreprise d'effacement de la psychanalyse. Il ne saurait en être autrement. Transformer tout symptôme en trouble de conduite, c'est élever la souffrance en menace et la surdité en moyen d'action ; c'est en cela évacuer le sujet. La psychanalyse est le discours des sujets, à l'écoute des sujets, qui pensent et donc qui sont, qui souffrent, qui parlent ou qui n'arrivent pas à parler. Effacer l'un, c'est effacer l'autre.

Là encore, il importe de montrer cet effacement, afin que chacun puisse mesurer les enjeux véritables de ce qui se dit ici et là aujourd'hui sur la psychanalyse. La psychanalyse n'est pas la cause des psychanalystes, elle est la cause des sujets. A chacun de voir.

(lemonde.fr)

Vraiment pathétique...

Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade - Krishnamurti (vieux paradoxe de la psychologie).

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux


Dernière édition par le Lun 6 Mar - 11:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Ven 3 Mar - 23:53

Réponse de l'Inserm dans un communiqué (qui dit en gros qu'il ne faut pas rallier "trouble" et "déliquance" tout en reconnaissant que ce n'est pas exempt d'ambiguïté [tu m'étonnes !!] ) :


Trouble des conduites : mise au point autour d’une Expertise collective

L’expertise collective : une contribution majeure à la réflexion et au débat public

Institué il y a plus de 10 ans par l’Inserm, le processus d’expertise collective a apporté une contribution originale et majeure à la demande sociale d’information et de conseil sur les questions de santé. En répondant à des demandes formulées par des institutions impliquées dans le domaine de la santé, l’Institut prolonge ainsi sa mission de recherche par une activité de diffusion des connaissances sur les implications collectives de la recherche. L’Inserm intervient dans le choix des experts, de la méthodologie de travail, et dans le soutien à l’élaboration d’un rapport, mais pas dans l’orientation des conclusions de ce rapport. En tant que contribution au débat et aux choix de société, on peut mentionner l’une des premières expertises menée en 1997 sur l’amiante, qui a joué un rôle majeur dans la prise en compte des dangers, et dans l’interdiction d’utilisation de l’amiante dans notre pays, ou la récente expertise sur l’obésité, qui insiste sur la dimension sociale, culturelle et économique des
réponses à apporter à ce problème majeur de santé. L'expertise collective n’est toutefois qu’un maillon de la chaîne reliant chercheurs, professionnels de terrain, citoyens, et décideurs politiques.
Elle n'a pas pour objectif de faire l'économie d'un débat de professionnels ou de société lorsqu'elle aborde des questions aux résonances sociétales complexes et multiples.

Eviter la confusion entre trouble des conduites et délinquance

L’expertise collective « Trouble des conduites chez l’enfant et l’adolescent » publiée en septembre 2005 a envisagé la question du trouble des conduites dans sa dimension médicale. Le trouble des conduites est défini de manière convergente par les classifications médicales internationales ; il renvoie non pas à la simple turbulence de l’enfant ou à la désobéissance de l’adolescent, mais à des comportements répétés et durables d'opposition, d’agressivité et de transgression des règles [règles sociales donc je suppose ; NDEB], pouvant aboutir à des actes de violence graves. C’est essentiellement la sévérité des symptômes et leur persistance qui conduit à envisager un trouble des conduites.
L'apport majeur de cette expertise est de montrer que, alors qu'il s’exprime sous forme de manifestations qui ont des conséquences au plan social et dont la réalité ne saurait être niée, le trouble des conduites est aussi l'expression de difficultés psychiques importantes des enfants ou adolescents concernés et de leur famille. L'expertise collective montre également que des actions peuvent être initiées pour prévenir de façon efficace l’évolution défavorable du trouble. L'objectif n'étant pas de psychiatriser la turbulence de l’enfant ou la désobéissance de l’adolescent, qui relèvent du développement psychique normal, mais d'éviter que certaines conduites excessives n'évoluent à l'adolescence vers un trouble relevant de la psychiatrie. Une place plus importante aurait pu être accordée à une réflexion sur la définition internationale du trouble des conduites, qui n’est pas, sur le plan de la distinction avec la délinquance, exempte de toute ambiguïté. L’expertise collective indique toutefois clairement l’importance d’éviter toute confusion entre le trouble des conduites, qui est une notion médicale, et la délinquance, qui est une notion juridique.
L’expertise détaille les facteurs environnementaux et familiaux susceptibles de favoriser une évolution vers la pathologie et les méthodes pluridisciplinaires de prise en charge du trouble des conduites qui ont montré leur efficacité préventive dans le contexte social, culturel et politique des pays anglosaxons.
L'efficacité de ces méthodes ne peut être directement extrapolée au contexte français. Il est donc indispensable, en prenant le recul nécessaire par rapport à la définition même du trouble de conduite, d’évaluer ces méthodes dans le contexte français, ainsi que les actions mises en place en France depuis de nombreuses années par les équipes de pédopsychiatrie, en collaboration avec les écoles et les services sociaux.
L’Inserm considère que l’expertise collective, comme la recherche, est une démarche évolutive, qui implique une remise en question permanente. Dans cet esprit, l’Inserm vient de constituer un groupe de réflexion, dont le but est de prendre en compte, en amont, la dimension sociale et culturelle des expertises demandées. En aval, l’objectif est de favoriser, lors de la publication des expertises, le développement d’un débat ouvert, tant avec le public qu’avec les professionnels.


http://www.inserm.fr/fr/presse/CP_institutionnels/2006/att00003872/PointTroubledesconduites.pdf

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux


Dernière édition par le Sam 4 Mar - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Sam 4 Mar - 0:00

Le lien de la pétition (présent dans l'article que j'ai mis) :

http://www.pasde0deconduite.ras.eu.org/

Rappel : "l'expert" d'Outreau, le psy du savoir... vous savez, celui qui a dit que des innocents étaient des pédophiles grâce à sa science...

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Sam 4 Mar - 0:17

Le dossier en question (pas encore lu - j'ai parcouru, ils se contentent de distinguer verbalement "délinquance légale" et "délinquance clinique"...) :

http://www.inserm.fr/fr/presse/dossiers_presse/att00000407/DPTroubledesconduites.pdf

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Sam 4 Mar - 14:53

PETITE SYNTHESE



Comme j'étais assez énervé, je résume en deux mots pour ceux qui n'ont pas le temps de lire.

Dans le rapport "Troubles des conduites chez l'enfant et l'adolescent", l'INSERM prétend détecter chez le bébé de moins de 36 mois les signes annonciateurs de la délinquance afin de les corriger ensuite.

Bien qu'annonçant vouloir différencier "déliquance clinique" et "délinquance légale" (sic), l'INSERM reconnaît elle-même que ces différences sont ambiguës et qu'elle n'a pas suffisamment creusé la reflexion à ce niveau (ce qui signifie très clairement que les facteurs sociaux sont considérés comme génétiques et que si la société rend malade l'individu c'est l'individu qu'il faut corriger et non la société). La reconnaissance de cette bévue à le mérite de nous épargner la peine de souligner le danger de ce genre de choses (entre autre l'impossibilité de se révolter contre une société qui déclarera "malade cliniquement" tout individu la remettant en cause).

Pour signer la pétition contre ce rapport :
http://www.pasde0deconduite.ras.eu.org/

Pour voir le rapport de l'INSERM (10 pages) :
http://www.inserm.fr/fr/presse/dossiers_presse/att00000407/DPTroubledesconduites.pdf

Pour voir le communiqué de l'INSERM (2 pages - où il est reconnu l'ambiguité de la démarche) :
http://www.inserm.fr/fr/presse/CP_institutionnels/2006/att00003872/PointTroubledesconduites.pdf

Pour lire l'article du Monde :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-747278,0.html

"Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade" (Krishnamurti - si jamais il existe une société parfaite)

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dune

avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Lun 6 Mar - 21:39

C'est vrai que cela énerve...

Rolling Eyes Ils n’ont qu’à nous confectionner le moule du gamin parfait et nous le vendre en grande surface. Par parfait, faut entendre : qui fera un gentil adulte, bien comme il faut, bien lisse... surtout bien comme ils veulent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peps



Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Lun 6 Mar - 23:27

On n'est pas loin des thèses eugénistes là, au final.

Hitler doit bien se marrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaPtiteBête



Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Sam 11 Mar - 22:46

C'est très grave en effet !
Déjà, il y a quelque chose qui m'a surprise récemment au sujet de mon fils ( 5 ans). Il n'y a pas longtemps, j'ai reçu via son école, une note m'informant que mon fils allait être osculté par le médecin scolaire ( jusque là, rien d'anormal) mais que cette auscultation ne visait QUE les yeux et les oreilles. Il fallait quand même le carnet de santé. Visite obligatoire, évidemment.
Quand j'ai demandé à assister à cette oscultation, on m'a dit que c'était impossible. J'ai insisté donc on m'a dit de venir pour 11h. Quand je suis arrivée, trop tard, il y était passé.
Le fait est qu'ils n'ont pas controlé que les yeux, puisque mon fils m'a dit qu'il avait dû se déshabiller entièrement, et selon son récit, il semblerait qu'il ait eu droit à une consultation complète (poids, taille, dentition etc...).

Je ne sais pas ce que vous en pensez, peut être que je me fais un monde pour pas grand chose, mais je trouve extrèmement choquant qu'on puisse ausculter mon fils sans ma présence, alors que j'avais dit vouloir être là.
Il y a de quoi devenir parano, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little Angel



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Sam 11 Mar - 23:28

LaPtiteBête a écrit:
C'est très grave en effet !
Déjà, il y a quelque chose qui m'a surprise récemment au sujet de mon fils ( 5 ans). Il n'y a pas longtemps, j'ai reçu via son école, une note m'informant que mon fils allait être osculté par le médecin scolaire ( jusque là, rien d'anormal) mais que cette auscultation ne visait que les yeux et les oreilles. Il fallait quand même le carnet de santé. Visite obligatoire, évidemment.
Quand j'ai demandé à assister à cette oscultation, on m'a dit que c'était impossible. J'ai insisté donc on m'a dit de venir pour 11h. Quand je suis arrivée, trop tard, il y était passé.
Le fait est qu'ils n'ont pas controlé que les yeux, puisque mon fils m'a dit qu'il avait dû se déshabiller entièrement, et selon son récit, il semblerait qu'il ait eu droit à une consultation complète (poids, taille, dentition etc...).

Je ne sais pas ce que vous en pensez, peut être que je me fais un monde pour pas grand chose, mais je trouve extrèmement choquant qu'on puisse ausculter mon fils sans ma présence, alors que j'avais dit vouloir être là.
Il y a de quoi devenir parano, je trouve.

Je ne comprends pas bien ce qui te choque là-dedans ??? S'il fallait que tous les parents assistent aux visites médicales de leur(s) enfant(s), on ne s'en sortirait pas ! (je suis instit. pour la
petite info ). Tu n'es sans doute pas sans savoir que tout au long de l'année, en effet, il y a des visites médicales obligatoires (rien de plus normal soit dit en passant), et qu'à l'occasion, les carnets de santé et de vaccination sont demandés (là encore, logique), et évidemment, comme dans toute visite médicale, la personne (l'enfant en l'occurence) doit se déshabiller... (c'est quand même plus pratique, non ? ).
Plus sérieusement, les parents -sauf exception- (mais là, je ne vais pas entrer dans les détails sinon je suis encore là demain matin) n'assistent jamais aux visites médicales. Cela dit, pour te donner un exemple, seuls les parents dont les enfants sont en CLIS (classe d'intégration scolaire) assistent aux visites méd. (dans notre école du moins). Et encore, pas systématiquement !

Bref, il n'y a donc aucun mystère là-dedans, ni aucune crainte à avoir (tout est on ne peut plus normal) et je crois qu'en effet, tu cherches la "petite bête"... Wink


PS : et bonjour à toutes et à tous en passant (c'est mon 1er post)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaPtiteBête



Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Sam 11 Mar - 23:48

Little Angel a écrit:
LaPtiteBête a écrit:
C'est très grave en effet !
Déjà, il y a quelque chose qui m'a surprise récemment au sujet de mon fils ( 5 ans). Il n'y a pas longtemps, j'ai reçu via son école, une note m'informant que mon fils allait être osculté par le médecin scolaire ( jusque là, rien d'anormal) mais que cette auscultation ne visait que les yeux et les oreilles. Il fallait quand même le carnet de santé. Visite obligatoire, évidemment.
Quand j'ai demandé à assister à cette oscultation, on m'a dit que c'était impossible. J'ai insisté donc on m'a dit de venir pour 11h. Quand je suis arrivée, trop tard, il y était passé.
Le fait est qu'ils n'ont pas controlé que les yeux, puisque mon fils m'a dit qu'il avait dû se déshabiller entièrement, et selon son récit, il semblerait qu'il ait eu droit à une consultation complète (poids, taille, dentition etc...).

Je ne sais pas ce que vous en pensez, peut être que je me fais un monde pour pas grand chose, mais je trouve extrèmement choquant qu'on puisse ausculter mon fils sans ma présence, alors que j'avais dit vouloir être là.
Il y a de quoi devenir parano, je trouve.

Je ne comprends pas bien ce qui te choque là-dedans ??? S'il fallait que tous les parents assistent aux visites médicales de leur(s) enfant(s), on ne s'en sortirait pas ! (je suis instit. pour la
petite info ). Tu n'es sans doute pas sans savoir que tout au long de l'année, en effet, il y a des visites médicales obligatoires (rien de plus normal soit dit en passant), et qu'à l'occasion, les carnets de santé et de vaccination sont demandés (là encore, logique), et évidemment, comme dans toute visite médicale, la personne (l'enfant en l'occurence) doit se déshabiller... (c'est quand même plus pratique, non ? ).
Plus sérieusement, les parents -sauf exception- (mais là, je ne vais pas entrer dans les détails sinon je suis encore là demain matin) n'assistent jamais aux visites médicales. Cela dit, pour te donner un exemple, seuls les parents dont les enfants sont en CLIS (classe d'intégration scolaire) assistent aux visites méd. (dans notre école du moins). Et encore, pas systématiquement !

Bref, il n'y a donc aucun mystère là-dedans, ni aucune crainte à avoir (tout est on ne peut plus normal) et je crois qu'en effet, tu cherches la "petite bête"... Wink


PS : et bonjour à toutes et à tous en passant (c'est mon 1er post)

Ce qui me choque... Et bien , d'une part, l'âge de mon fils, je veux dire qu'à la primaire, on se dispense des parents, je le conçois (et encore que...), à la maternelle, je trouve que c'est un peu tôt.
D'autre part, le fait qu'on m'informe qu'on controle yeux et oreilles, et que finalement ce soit une visite médicale complète.
Je veux bien admettre, que je suis peut être un peu "maman poule", mais vraiment, j'ai du mal à comprendre cet état de fait.
Le controle des vaccinations tout ça, ok, je trouve ça tout à fait normal et même carrément souhaitable, même les autres controles à la limite, mais en tant que mère, le minimum c'est encore de m'informer de ce qu'il va réellement se passer, non ?

De plus, une chose toute bête : A 5 ans, mon fils s'exprime correctement et comprend bien, MAIS il n'est pas vraiment à même de répondre aux questions. Ainsi, je ne sais trop pourquoi, mon fils a déclarer au doc scolaire qu'il faisait encore pipi au lit...ceci a fini sur le carnet de santé. Mon fils est propre depuis l'age de deux ans !! Il est quand même regrettable que cette info ait fini sur le carnet de santé, tu ne trouves pas ? Et encore p us regrettable que mon fils soit sorti de cette journée d'école en me disant qu'il était malade, que le médecin le lui a dit etc... Parce que oui, forcément, le doc a expliqué à mon fils que le pipi au lit, c'était pas honteux, que c'était une maladie qui se soignait etc...

Bon, enfin, je précise que pour mon fils ainé, on m'a toujours proposé d'assister aux visites médicales scolaires ( ce que je n'ai pas toujours fait, surtout depuis qu'il est en primaire, il me semble qu'il peut déjà avoir besoin de parler à un doc sans maman sur le dos), mais il était dans une autre école ( effectifs + chargés pourtant). Donc ça doit dépendre des écoles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Dim 12 Mar - 1:58

Il est tard alors j'ai pas l'esprit très clair.

Salut Little Angel bounce

Je pense qu'il est normal que les parents n'assistent pas nécessairement à la visite médicale de leur enfant et qu'il est du devoir des profs de dire non parfois (moi j'me souviens juste qu'en primaire, mes parents n'avaient pas assistés ; mais en maternelle j'me souviens plus... ce qui est sûr c'est que quand on lit le Petit Nicolas, il vaut mieux que les enfants soient seuls ).

En tout cas, ce qui est moins normal, c'est que les profs donnent de fausses informations aux parents.

Mébon, en tout cas, faut signer la pétition et puis je suis pas parent alors je me tais tongue
(c'était pour souhaiter la bienvenue à Little Angel et LaPtitebête ^^)

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaPtiteBête



Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Dim 12 Mar - 15:21

Erwann Bleu a écrit:
Il est tard alors j'ai pas l'esprit très clair.

Salut Little Angel bounce

Je pense qu'il est normal que les parents n'assistent pas nécessairement à la visite médicale de leur enfant et qu'il est du devoir des profs de dire non parfois (moi j'me souviens juste qu'en primaire, mes parents n'avaient pas assistés ; mais en maternelle j'me souviens plus... ce qui est sûr c'est que quand on lit le Petit Nicolas, il vaut mieux que les enfants soient seuls ).

En tout cas, ce qui est moins normal, c'est que les profs donnent de fausses informations aux parents.

Mébon, en tout cas, faut signer la pétition et puis je suis pas parent alors je me tais tongue
(c'était pour souhaiter la bienvenue à Little Angel et LaPtitebête ^^)

Disons que l'instit', elle n'y est pour rien. Elle n'a jamais été que l'intermédiaire et m'a transmis les infos qu'on lui a données, je ne pense pas qu'elle savait elle-même qu'il s'agissait d'une visite complète Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peps



Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Mer 15 Mar - 10:59

Erwann Bleu a écrit:
...et puis je suis pas parent alors je me tais tongue

N'en sois pas si sûr : Marius est enceinte de 3 mois Shocked









Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peps



Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Mer 15 Mar - 10:59

PS : bienvenue Little Angel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Mer 24 Mai - 21:39

Le projet de loi sur la délinquance a été "validé et atténué" (sic) apparemment. On croit rêver...

http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060524.OBS8965.html

Rien que mettre dans le même sac "criminels sexuels" et "prévention (lol) de la délinquance" c'est... dangereux...

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys



Nombre de messages : 1006
Localisation : Fermons-les-clans
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Mer 24 Mai - 23:03

Peps a écrit:
Erwann Bleu a écrit:
...et puis je suis pas parent alors je me tais tongue

N'en sois pas si sûr : Marius est enceinte de 3 mois Shocked









Laughing Laughing Laughing
C'est pas drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola Parabellum

avatar

Nombre de messages : 133
Localisation : Embruns et trémolos
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Mer 24 Mai - 23:41



si tu continues rien qu'à m'embeter quand j'serai grand je te colle en maison de retraite na ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valerie



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Ven 26 Mai - 18:13

pour ma part c'est signe depuis longtemps...j'incite tout le monde a le faire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CéLine
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 484
Age : 45
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Ven 26 Mai - 18:18

Ouahouuuuuuuu les yeux bleus magnifiques a faire tomber les filles sunny sunny sunny
Doit faire des ravages dans les cours de recré ton bout de chou Lola !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pelleteuse-de-nuages.over-blog.com
Lola Parabellum

avatar

Nombre de messages : 133
Localisation : Embruns et trémolos
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Ven 26 Mai - 18:47

mais non bien au contraire elle le protege du pere moderne qui est fier de son jus de couilles et qui veut mettre son nez partout entre les rapports mere enfant... Laughing

@celine.. thanks miss mais il a grandi depuis le bonhommet...

http://img511.imageshack.us/my.php?image=alarochelleavecamos22mai060169.jpg


je reste pudique avec le droit à l'image toussa toussa... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola Parabellum

avatar

Nombre de messages : 133
Localisation : Embruns et trémolos
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Ven 26 Mai - 19:32

Valerie a écrit:
pour ma part c'est signe depuis longtemps...j'incite tout le monde a le faire

Restons sérieux. Moi itou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys



Nombre de messages : 1006
Localisation : Fermons-les-clans
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Ven 26 Mai - 20:55

J'arrive pas a suivre le fil.
Il manque des posts, ou bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys



Nombre de messages : 1006
Localisation : Fermons-les-clans
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Ven 26 Mai - 21:03

Erwann Bleu a écrit:
Citation :
l'INSERM prétend détecter chez le bébé de moins de 36 mois les signes annonciateurs de la délinquance afin de les corriger ensuite.

Citation :
Pour signer la pétition contre ce rapport :

Citation :
Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade

Lola Parabellum a écrit:
Valerie a écrit:
pour ma part c'est signe depuis longtemps...j'incite tout le monde a le faire

Restons sérieux. Moi itou.

Bon, Val_ c'est le deuxième signe (signé) a priori, mais Lola je comprends pas du tout de quoi tu parle.

Lola Parabellum a écrit:
mais non bien au contraire elle le protege du pere moderne qui est fier de son jus de couilles et qui veut mettre son nez partout entre les rapports mere enfant... Laughing

Mais non bien au contraire par rapport a quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CéLine
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 484
Age : 45
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Ven 26 Mai - 21:09

Lola Parabellum a écrit:

@celine.. thanks miss mais il a grandi depuis le bonhommet...

http://img511.imageshack.us/my.php?image=alarochelleavecamos22mai060169.jpg

Effectivement, il a poussé Very Happy mais ila gardé ses purée de yeux !!!!!!
Previens moi dans 10 ans que je vienne te rendre visite Laughing

ps : Krys moi aussi, j'ai pas tout suivi à la discussion mais c'est pasque je suis sous l'hypnose de 2 yeux bleus !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pelleteuse-de-nuages.over-blog.com
Thea

avatar

Nombre de messages : 564
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   Lun 29 Mai - 9:51

ben le mien passe ca visite aujourd hui alors futur delinquant ou pas j attends avec impatience le verdict Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bébé délinquant...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bébé délinquant...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [13.05.14] Le professeur de guitare de Sandeul (B1A4) l’aurait confondu avec un élève délinquant ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Trip :: Aperçus-
Sauter vers: