| envisager un autre cycle |
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sarko

Aller en bas 
AuteurMessage
Dune

avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Sarko   Mar 6 Juin - 14:02

mardi 6 juin 2006, 12h32
La commission des droits de l'Homme critique le projet de loi Sarkozy

PARIS (AP) - La commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH) estime dans un avis rendu public mardi que le projet de loi Sarkozy sur l'immigration "favorise le fort au détriment du faible" et fait peser des "risques sur les libertés fondamentales et les droits de l'Homme".

La commission, qui n'a pas été saisie par le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, a examiné le texte de sa propre initiative. Son avis, rendu public le jour du début de l'examen du projet de loi par le Sénat, date du 1er juin.

La CNCDH s'inquiète des nouvelles dispositions relatives aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers sur le territoire "qui vont rendre plus difficiles encore l'accès à notre pays pour les personnes les plus fragiles de même que le maintien en France de celles et ceux qui ont besoin de protection et de soutien".

"Le projet de loi favorise le fort au détriment du faible, favorise l'accès au territoire des plus talentueux, et multiplie les obstacles pour ceux qui devraient au contraire bénéficier de la protection et du droit de vivre en famille", juge la commission.

La CNCDH dénonce la priorité donnée par le projet de loi à l'immigration "choisie", la mise en place une nouvelle carte de séjour "compétences et talents", l'exigence de la production d'un visa de long séjour aux conjoints de ressortissant français en vue de la délivrance d'une carte de séjour temporaire, ou l'extension de la liste des catégories d'étrangers devant justifier d'une intégration dans la société française dans le cadre de la délivrance d'une carte de résident.

Elle juge le concept d'"immigration subie" utilisé par le ministre de l'Intérieur "incompatible avec le respect de la dignité humaine". "Les premiers à subir l'émigration sont ces hommes et ces femmes que la misère et l'extrême pauvreté, l'oppression voire la terreur poussent à choisir l'exil et l'éloignement", rappelle la commission.

La CNCDH rappelle également le caractère de "droit fondamental" du droit d'asile et du regroupement familial, conformément à la jurisprudence du Conseil constitutionnel.

Plus largement, la commission reproche au projet Sarkozy de se limiter à la "seule dimension policière" de la politique d'immigration alors que "le développement des flux migratoires est dans la nature d'un monde de plus en plus globalisé". AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Sarko   Dim 18 Juin - 13:24

USA: Un universitaire remet en cause la "tolérance zéro" de Sarkozy

Par Mira OBERMAN

CHICAGO (AFP) - La "tolérance zéro" invoquée par le ministre français de l'Intérieur Nicolas Sarkozy dans sa lutte contre la criminalité en banlieue pourrait conduire à l'inverse du résultat recherché et faire augmenter les tensions, selon une étude réalisée par un universitaire franco-américain.

Pour Bernard Harcourt, 43 ans, professeur de droit à l'université de Chicago, le choix de lutter contre la petite criminalité quotidienne dans l'espoir de décourager la grande est "dangereux".

"On s'appuie sur une politique qui ne fait baisser ni les meurtres ni les vols et on gaspille les ressources (policières). Les relations de plus en plus tendues entre la police et les populations dans les quartiers favorisent aussi un embrasement de la situation" comme lors des émeutes de banlieue en France, dit à l'AFP M. Harcourt qui a mené une étude approfondie de cinq grandes villes américaines.

Dans un essai récent, intitulé "L'illusion de l'ordre: incivilités et violences urbaines, tolérance zéro?", paru aux éditions Descartes et Cie en France, et Harvard University Press aux Etats-Unis, il établit un parallèle entre les Etats-Unis et la France.

"J'essaie de montrer que l'expérience des villes américaines souvent citées en exemple en France pour justifier la politique de tolérance zéro n'est soutenue ni par les faits ni par les statistiques", dit-il.

La "tolérance zéro", invoquée par Nicolas Sarkozy, découle de la publication en 1982 de la théorie des "fenêtres cassées" selon laquelle pour faire baisser la criminalité, il faut d'abord s'attaquer aux désordres urbains mineurs, des graffitis à la mendicité en passant par la réparation des fenêtres cassées.

Selon M. Harcourt, ce concept, popularisé par l'ancien maire de New York Rudy Giuliani crédité d'avoir "nettoyé" sa ville de cette manière, s'attaque aux symptômes et pas aux causes du problème.

Le chercheur fait valoir que la baisse de la criminalité constatée alors à New York (-60,1% sur les vols entre 1993 et 1996) ne faisait en réalité qu'accompagner une tendance identique à l'échelon national. Selon lui, elle est due surtout à la fin de "l'épidémie" de crack, toute une génération de jeunes y ayant renoncé après avoir été témoin de ses ravages.

Il souligne qu'à Los Angeles, la chute du pourcentage de vols a été la même qu'à New York dans le même temps, avec des moyens en hommes inférieurs dans une police engluée de corruption.

Le chercheur ajoute que dans le même temps, les plaintes pour bavures policières ont augmenté à New York de quelque 68%. Il cite le cas de personnes désarmées abattues par la police, ou celui d'un homme battu et agressé sexuellement par la police.

Tous les procès et les 190.000 arrestations qui ont suivi à l'intérieur de la police, ont coûté quelque 400 millions de dollars, selon lui.

L'un de ses arguments les plus probants porte sur le suivi de 4.600 familles à très bas revenus vivant dans des quartiers violents de cinq grande villes (New York, Los Angeles, Chicago, Baltimore et Boston) à qui l'on a donné la possibilité de déménager dans des quartiers plus calmes pour échapper au cycle de la violence.

Trois à cinq ans plus tard, l'étude montre qu'il n'y a aucune différence de taux de criminalité entre ceux qui sont partis et ceux qui sont restés dans les quartiers.

"Vivre dans un quartier calme n'a pas changé les comportements comme nous l'aurions pensé" dit le chercheur.

Créer l'apparence de l'ordre est important, dit-il, mais si l'on se sert de la police pour régler des problèmes sociaux, au lieu de s'attaquer à la vraie criminalité, on utilise mal ses ressources limitées. Selon lui, la criminalisation des problèmes sociaux ne sert qu'à exclure un peu plus des cohortes de gens déjà marginalisés.

"Il devrait y avoir une police plus ciblée sur les crimes sérieux" comme "la drogue et les gangs".

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Sarko   Ven 21 Juil - 12:17

En ce moment, y'a sarkostique qui fait un petit récapitulatif des "amis de Sarkozy", ça fait assez froid dans le dos. Si on accepte le fait que Sarko puisse avoir des amis plus que des objets ^^

http://sarkostique.over-blog.com/categorie-264190.html

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Sarko   Ven 1 Sep - 11:08

Not' brav' ministre vient d'annoncer qu'il est contre le mariage et l'adoption pour un couple homosexuel. Tout en ajoutant qu'il faut absolument que les couples homosexuels ne souffrent d'aucune discrimination passke c'est inacceptable (-_-) ; Il prend modèle sur Chirac et le CPE ou quoi ?

Quelqu'un sait où on peut trouver le discours en entier ?

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dune

avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Sarko   Ven 1 Sep - 14:27

Erwann Bleu a écrit:
Quelqu'un sait où on peut trouver le discours en entier ?

Demain, dans le Figaro...

Un petit avant goût :

Info du 1er septembre 2006


France (Politique)
Mariage et adoption des couples homosexuels: pour Nicolas Sarkozy, c'est non

Les dernières déclarations du président de l'UMP sur le mariage et l'adoption par des couples homosexuels explique peut-être mieux pourquoi Nicolas Sarkozy hésite depuis si longtemps à accorder une interview à Têtu. Dans un entretien au Figaro Magazine, à paraître demain, samedi 2 septembre, le futur candidat UMP à l'élection présidentielle prend position clairement contre le mariage et l'adoption par des couples du même sexe, tout en prônant une réforme du Pacs pour obtenir une «égalité sur le plan financier». «J'y ai beaucoup réfléchi et j'y suis opposé [...] C'est clair et précis», explique-t-il à propos du mariage et de l'adoption. «Le modèle qui est le nôtre doit rester celui d'une famille hétérosexuelle: les enfants ont besoin d'un père et d'une mère», poursuit-il, reprenant à son compte les positions de Jacques Chirac, mais aussi celles de l'entente parlementaire UMP/UDF contre le mariage des couples homos qui depuis janvier dernier se bat pour contrer toute velléité d'ouverture à droite (lire Quotidien du 12 janvier). Pour contrebalancer cette position –et après les avoir discriminé en leur refusant le droit de se marier ou d'adopter, Nicolas Sarkozy rappelle (il l'avait déjà écrit dans Témoignage, son dernier opus), qu'il est «profondément hostile» à toute forme de discrimination. «Les homosexuels ne doivent pas en subir. C'est pourquoi je suis partisan de l'égalité sur le plan financier», poursuit-il. Il faut «créer un système qui, sur le plan fiscal, patrimonial et successoral, garantisse l'égalité entre un couple hétérosexuel et un couple homosexuel». Les réactions n'ont pas tardé. «Ainsi Nicolas Sarkozy a-t-il finalement tranché, après avoir laissé entendre avant l'été que sa réflexion n'était pas mûre», écrit l'Inter-LGBT qui déplore l'impossible dialogue avec Nicolas Sarkozy sur les questions liées au couple et à la parentalité. Le ministre de l'Intérieur avait en effet annulé son rendez-vous avec l'Inter-LGBT à la veille de la Marche des fiertés fin juin. «Néanmoins, le projet de loi de finances pour 2007 lui donne une occasion en or pour appliquer la seule idée qu'il s'apprête à défendre en faveur des couples de même sexe: l'égalité financière. L'Inter-LGBT espère que le président de l'UMP saura convaincre le gouvernement.» Le mouvement LGBT associé au l'UMP, GayLib, qui réclamait clairement le mariage et l'adoption pour les homos, estime que «Nicolas Sarkozy n'a pas pris en considération la diversité de nos familles». Son président, Stéphane Dassé, veut néanmoins voir dans ces déclarations «la définition du périmètre du débat, une porte ouverte qui nous appelle à la créativité, pour inventer ce que peut être l'après-Pacs. Mais notre mouvement va au-delà dans ses revendications. Nicolas Sarkozy reste notre principal allié à l'UMP.» Un allié qui ne semble pas prendre à son compte les principales revendications de GayLib.

Copyright tetu.com

par Emmanuelle Cosse, Paul Parant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola Parabellum

avatar

Nombre de messages : 133
Localisation : Embruns et trémolos
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Sarko   Ven 1 Sep - 23:02

C'est consternant. Autant retourner 50 ans en arrière et "bouffer du pd"... Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola Parabellum

avatar

Nombre de messages : 133
Localisation : Embruns et trémolos
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Sarko   Sam 2 Sep - 14:07

PRESIDENTIELLE

Doc Gynéco soutient
Nicolas Sarkozy

NOUVELOBS.COM | 02.09.06 | 12:50

UMP. Le chanteur Doc Gynéco a affirmé, samedi 1er septembre, son engagement aux côtés de Nicolas Sarkozy lors de l'université d'été du parti.

Bruno Beausire alias Doc Gyneco (Sipa)
Bruno Beausire alias Doc Gyneco (Sipa)

L ors d'un passage très remarqué à l'université d'été de l'UMP samedi 2 septembre, le chanteur d'origine guadeloupéenne Doc Gynéco a apporté son soutien à Nicolas Sarkozy pour l'élection présidentielle de 2007.
Invité à participer à une table ronde sur le thème de "la nation, une idée d'avenir", Doc Gynéco est ensuite allé saluer le président de l'UMP qui était en train de dédicacer son livre. Les jeunes militants, ravis, ont immortalisé la rencontre avec leurs téléphones portables.

"Idée sociale de droite"

Interrogé sur les raisons de son soutien au président de l'UMP, le chanteur a estimé que Nicolas Sarkozy incarnait une "idée sociale de droite" pour les banlieues.
"J'ai vécu 25 ans sous perfusion sociale. Avec lui, on a décidé peut être d'avoir une idée sociale de droite qui pourrait faire stopper cette idée de vivre toujours avec des aides et de redynamiser des quartiers où les gens ne vivent à 100% que par des aides sociales", a expliqué Doc Gyneco, précisant qu'il avait pris une carte UMP "à 50 euros".

Caution pour les banlieues?

Le chanteur a aussi défendu les propos de Nicolas Sarkozy contre les "racailles" ou la nécessité de "nettoyer les cités au Karcher", qui avaient contribué à embraser les quartiers à l'automne dernier. "Les banlieusards, c'est des clowns. Ils sont choqués d'avoir entendu racaille et karcher quand tous les jours entre eux ils s'insultent", a-t-il lâché.
Doc Gyneco a reconnu que son adhésion à l'UMP pouvait être interprétée comme une caution donnée à Nicolas Sarkozy après la crise des banlieues.
Pour le chanteur, Nicolas Sarkozy est "un ami avant tout", et "aussi, quelqu'un qui m'aide à penser, un petit maître à penser... puisque mon père, c'est déjà Johnny" (Hallyday)."

"Un bout de route"

"Avec Nicolas Sarkozy, "on s'est rencontrés place Beauvau, lors des émeutes des banlieues (automne 2005). On s'est parlé, on s'est apprécié. J'ai décidé de continuer un bout de route avec lui", a-t-il ajouté.
"Je le soutiendrai en votant pour lui... peut-être", a-t-il également dit.
Pourquoi 'peut-être' ? lui a-t-on demandé. "Parce que c'est pas à moi de diriger les votes de ceux qui savent pour qui voter.
Par contre, s'il y a des gens d'extrême droite, des anti homos, des anti tout, on a besoin de leur voix", a-t-il répondu.
Le président de l'UMP doit accueillir une autre star pour la clôture de l'université d'été dimanche 3 septembre, en la personne de Johnny Hallyday, autre nouvel adhérent du parti. (AP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newo



Nombre de messages : 12
Localisation : Derrière Jupiter
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: Sarko   Dim 17 Sep - 13:35

Ni Sarko, ni Ségo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/Newo
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Sarko   Dim 17 Sep - 13:50

Mais Jacko !

Arrow

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Sarko   Dim 28 Jan - 18:16

Sarko contrôle les médias :
http://sarkostique.over-blog.com/article-5426864.html

pale

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sarko   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sarko
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» johnny et sarko
» oui, sarkozizi il fallait oser
» BRUEL CHEZ MICHEL DRUCKER
» Sarko et la nouvelle première dame
» Intervention télévisée de Sarkozy : appels au boycott

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Trip :: Aperçus-
Sauter vers: