| envisager un autre cycle |
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant

Aller en bas 
AuteurMessage
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   Jeu 13 Déc - 11:52

Citation :
Message d'Alice Vertraeten (mcf anthropologie) concernant la situation de Lyon II

Bonjour à tous,
Ma fac (Lyon II) s'enfonce tous les jours un peu plus dans le mépris des
étudiants et dans une logique policière qui m'inquiète profondément.
Les médias ne nous suivent pas, ne relayent rien, s'auto censurent ou se
font censurer.
Tout a commencé avec la Loi Pécresse de réforme des Universités, signée
dans la précipitation cet été par le président de la fac, Monsieur Journès.
Certains étudiants et enseignants s'opposent à cette loi.
Les étudiants ont choisi le blocage de l'Université comme mode d'action.
On peut être pour ou contre, je ne suis pas sûre que ce choix ait rendu
service aux manifestants et à leur image mais aujourd'hui, à la limite, peu
importe. On a, pour l'instant, dépassé ce débat.
Depuis quelques jours, le président de l'Université a fait appel aux
"forces de l'ordre": des vigiles privés, très jeunes, non assermentés,
arrogants et dépassés par les événements, patrouillent dans la fac avec au
bras un brassard orange marqué "sécurité". Ils apostrophent tout le monde,
tutoient tout le monde, et nous demandent de justifier de notre présence
dans l'Université en montrant notre carte "cumul" (une carte magnétique
d'étudiant ou d'enseignant qui sert aussi de carte de bibliothèque et de
carte... de paiement dans l'enceinte de la fac... ce qui, en soi, ne me
plaît déjà pas beaucoup).
Il semble bon de rappeler qu'une Université est, selon la loi, un
"établissement public à vocation scientifique et culturelle"...
Les étudiants qui manifestaient scandaient à l'encontre des vigiles, hier
matin: "Voyous, racailles." Car certains d'entre eux s'amusent à retenir les
étudiantes pour les draguer, d'autres en sont venus aux mains avec des
étudiants de leur âge, une étudiante a été "étranglée" avec son écharpe pour
qu'elle dégage un passage.
A l'entrée principale du campus de Bron, et rue Chevreul sur le campus
des quais du Rhône, dès 7h30 le matin, tous les jours, les CRS arrivent pour
déloger les étudiants qui protestent. 9 cars de CRS devant le campus de
Bron, 9 cars de CRS devant le campus des quais de Rhône. Ils sont,
régulièrement, soutenus par la gendarmerie mobile.
J'étais là, hier matin. Deux de mes étudiantes m'avaient dit avoir été
"molestées" par les CRS la veille et voulaient que j'en sois témoin. Eh bien
oui, ils les plaquent au sol, les jettent plus loin, les matraquent dans le
ventre et sur la tête.
Sur les quais, hier, deux leaders syndicaux étudiants (un de Lyon 2,
l'autre de Lyon 3) ont été désignés du doigt par des policiers en civil
avant d'être poursuivis dans une rue adjacente par les CRS. Ce qui signifie,
nous sommes d'accord, qu'un travail préalable "d'information"
a été effectué et que ces arrestations sont ciblées pour détruire les
mouvements syndicaux.
Les deux hommes sont en garde-à-vue et devraient être déférés à la
Justice aujourd'hui même (donc: il existe désormais des comparutions
immédiates pour les manifestants, vous serez prévenus). Dans un communiqué
odieux et mensonger, la présidence de la fac dit qu'ils sont "extérieurs à
l'Université" et que ces arrestations sont survenues après des troubles.
Il n'y a pas eu de troubles autres que la manifestation pacifique, nous
sommes plusieurs enseignants à en être témoins.
Un étudiant a été blessé et, une fois aux Urgences, a hérité de douze points
de suture sur le crâne. Des étudiants ont été mis en joue au flashball.
Des policiers en civils sont toujours là, dont un homme sur mon campus:
de "type méditerrannéen", il porte une grosse doudoune noire, un talkie
walkie dans une poche, un appareil photo dans l'autre. Lui et ses camarades
filment longuement les manifestants. S'ils ont effectivement été convoqués
par le président de l'Université dans le seul but de
permettre aux étudiants qui veulent suivre les cours d'entrer dans la fac,
pourquoi filment-ils? Doit-on ajouter la DGSE à la liste des membres du
personnel de l'université?
De notre côté, enseignants ou étudiants, ils nous empêchent un maximum
de filmer. Ce qui signifie que les images disponibles sur youtube et sur
dailymotion ne sont pas à la hauteur de la réalité.
Face à cette situation, plusieurs enseignants, dont je suis, ont refusé de
faire cours. Je refuse d'entrer dans une fac investie de forces de police,
de gendarmerie et de vigiles privés non assermentés. Je refuse de montrer
des papiers d'identité pour me rendre sur mon lieu de travail. Je
refuse de me faire bousculer par des CRS. Je refuse de me faire tutoyer avec
mépris par des individus que je ne connais pas. Je refuse d'entendre un
vigile insulter un de mes collègues (pourtant munis du sac en cuir typique
de l'enseignant, pourtant plus honorable que moi dans l'allure avec ses
cheveux blancs) en lui disant "J'vais t'fumer toi, j'vais t'fumer."
Nous ne sommes pas, que je sache, dans un état policier. Ou alors il faut
nous le dire clairement, parce que cela signifie que les règles du jeu ont
changé. Je croyais que l'on avait le droit de grève dans notre pays.
Je crois que ce qui m'inquiète le plus, c'est de recevoir des communiqués
de la Présidence affirmant que la situation est désormais "normale".
SI CETTE SITUATION EST NORMALE, JE DEMISSIONNE.
D'autre part, pour permettre l'action des ces policiers, militaires et
vigiles, toutes les sorties de sécurité sont bloquées. Certains enseignants
et étudiants s'obstinent à faire cours dans une ambiance délétère et
dangereuse. Ce qu'ils risquent purement et simplement, en
cas d'incendie, c'est de brûler vifs dans des locaux qui sont déjà vétustes.
Je joins à ce message la "Lettre ouverte à la présidence de Lyon 2"
rédigée par des enseignants (datée d'avant hier 5 décembre et déjà dépassée
par les événements d'hier), ainsi que le dernier message de la présidence
elle-même, pour que vous puissiez juger vous-même de la mauvaise foi, du
mépris et des ronds de jambe du langage qui se banalisent dans notre
environnement politique et médiatique.

Alice Verstraeten

**********************************************************************

Il y a eu des violences policières hier matin à Montpellier 3 et, avec
des collègues, nous avons accompagné les étudiants blessés pour qu'ils
portent plainte

Makis Solomos, mcf Montpellier

******************************************************************
Censure à la Sorbonne

Sauvons la Recherche condamne avec la plus grande fermeté la censure
dont a été l'objet son film « Universités, le Grand soir » mercredi 5
décembre, de la part du président de Paris 4 Jean-Robert Pitte (voir le
site pour les détails). Cette décision s'inscrit dans un climat
détestable entretenu par un certain nombre de présidents d'université,
qui, pour éviter un véritable débat autour de la loi LRU, usent de
toutes les provocations, insultes, menaces, abus de pouvoir et recours
injustifiés à la force.

Ce comportement est contraire aux principes élémentaires de la
démocratie et à la tradition universitaire. Venant d'un des zélateurs
les plus médiatiques de la loi LRU, il en illustre les dangers: si
aujourd'hui un président d'université se permet un tel acte, de quoi
sera-t-il capable lorsqu'il disposera des pouvoirs exorbitants
que lui accorde cette loi, notamment en matière de recrutement et de
rémunération des personnels ?

Afin de dénoncer ces dérives, et d'exprimer notre solidarité à l'égard
des personnels et étudiants victimes d'un tel arbitraire, nous appelons
à un :


RASSEMBLEMENT le VENDREDI 14 décembre à 12h place de la SORBONNE.


A cette occasion, nous décernerons les « ciseaux d'or » à Jean-Robert
Pitte pour la plus absurde décision de censure à l'égard d'un
documentaire rassemblant pour l'essentiel des interventions de ses
confrères. Nous demandons aux participants à ce rassemblement de se
munir d'un baillon pour symboliser le déni de parole dont est victime
le mouvement actuel pour une autre réforme de l'université.

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   Jeu 13 Déc - 11:58

Pétition pour sauver l'université :

http://www.sauvonslarecherche.fr/spip.php?article1772

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   Jeu 13 Déc - 12:07

Citation :
Je vous fais passer le message de nos camarades de Montpellier :



Bonsoir,

Nous,
étudiants mobilisés de Montpellier 2, sommes 5 à avoir commencé une
grève de la faim en ce jour ( 10/12/07). Nos revendications sont celles
des coordinations étudiantes, nous continuerons cette grève de la faim
jusqu'au minimum l'abrogation de la LRU. Conscients que cette action
nécessite une médiatisation importante, nous lançons un appel aux gens
pour qu'ils nous rejoignent dans notre action permettant ainsi un
impact plus fort.
Faites tourner l'information auprès de vos comités
et même de vos assemblées générales. Apportez nous une réponse pour
savoir si vous comptez vous joindre à l'action ou non.

Merci,
Le comité de mobilisation de Montpellier 2

( http://www.montpellier2.info/ )

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux


Dernière édition par le Jeu 13 Déc - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   Jeu 13 Déc - 12:08

Forum de la Coordination Nationale Etudiante :
http://resistances.discutforum.com

Forum de la Coordination Nationale Lycéenne :
http://lecrc.forumactif.fr/espace-coordination-lyceenne-c6/

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   Jeu 13 Déc - 12:54

Pour information, les profs, chercheurs se mobilisent également (enfin...). Pour les personnels IATOSS, eux aussi touchés par la réforme, je ne sais pas exactement.

Donc en gros, la loi LRU renforce le pouvoir du président de l'université et diminue les contre-pouvoirs (ceux du Conseil Scientifique et du Conseil Etudiant de la Vie Universitaire - ils ne font plus aucune proposition mais sont uniquement "consultés"), elle diminue au sein du Conseil d'Administration les représentants étudiants/personnels IATOSS et augmente les personnalités extérieurs (chef d'entreprises principalement), elle organise une privatisation de la faculté en transférant les biens habituellement gérés par l'état à la faculté elle-même (l'état n'augmente pas les ressources pour gérer ça, bien sûr), elle permet aux facultés de faire entrer les entreprises dans la structure (il faudra trouver des fonds pour se financer, la loi encourage les appels aux entreprises, principalement en exonérant d'impôts celles-ci lorsqu'elles viennent créer des "fondations" au sein de la fac ainsi qu'en remboursant aux entreprises 60% des fonds mis pour créer une "fondation"), elle entraîne une précarisation de tous les personnels (enseignants, chercheurs, IATOSS) car le président (qui n'est plus forcément un universitaire) a désormais le pouvoir d'engager tous ces gens sur des CDD, etc.
Que des réjouissances en perspective. Donc ça va se traduire par une augmentation des frais d'inscriptions (il faudra bien trouver des fonds quelque part), par des ghettos universitaires opposés à des universités d'élite (comme aux Etats-Unis, en Belgique ou au Canada par exemple), par une recherche à court terme et une suppression des filières non-rentables (ce qui est déjà prévu à Reims), une soumission de la fac aux intérêts des entreprises (je te donne l'argent et donc je décide sur quoi tu fais ta recherche).

Enjoy.

Bien sûr, ce sont des réformes généralisées. Je vous invite à vous rendre sur le site de l'Assemblée Nationale et à regarder les projets de loi en court, ça va faire mal. Démantèlement du service publique, c'est maintenant.

Le Wiki sur la LRU :
http://www.eurowiki.com/lru/index.php?title=Accueil

(ah oui, j'oubliais : avec la LRU, vous devez gérer les biens immobiliers et les salaires des personnels avec le même budget, tout en sachant que vous ne pouvez que diminuer le salaire des personnels si vous voulez augmenter celui des bien immobiliers - l'inverse est interdit : "fongibilité asymétrique" ça s'appelle).

A lire aussi, un article du Monde Diplo très intéressant : il explique que l'université Américaine n'a acquis ses titres de noblesse qu'en reposant sur un service publique à la française (durant la guerre froide) et comment l'université a été coulée par le financement privé lorsque les universitaires commençaient à devenir gênant pour le pouvoir (principalement lors des manifs contre la guerre du Vietnam)
http://www.monde-diplomatique.fr/2007/09/NEWFIELD/15109

Egalement d'autres trucs concernant l'université sur le Mondi Diplo :
http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2007-11-08-Protestations-etudiantes-en-France

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   Ven 14 Déc - 15:46

Et pour achever de saper le moral, le film "Universités le grand soir" (le même qui a été censuré à la Sorbonne, à voir) :

http://tracker.regardeavue.com/2007/11/13/universites-le-grand-soir-refutations-ii/

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   Lun 17 Déc - 12:10

http://www.rue89.com/2007/12/15/universites-ca-coince-et-ca-bloque-encore

Lettre-type pour harceler le ministère (pour étudiants et non-étudiants) :
http://actionlru.canalblog.com/archives/2007/12/16/7255754.html

Les prétendus résultats des "négociations" - l'UNEF n'est pas représentatif du mouvement étudiant (regardez où est Julliard maintenant : au PS) et Pécresse n'a jamais reçu une délégation de la Coordination Nationale Etudiante - ne sont que de la poudre aux yeux qui ne touchent pas au fond de la loi, mais se contentent de promesses intenables sur le maintien du cadre national des diplômes (vu que la loi entend mettre en concurrence les universités, on voit mal comment c'est possible) ou des frais d'inscriptions (ne pas pouvoir augmenter les frais d'inscriptions revient tout simplement à condamner les facs les plus vulnérables, si l'on maintient la LRU).

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   Mar 25 Déc - 16:25

Citation :
Communiqué de presse de la CGA

Mercredi 19 décembre au petit matin Yann et Pierre, militants à la Coordination des Groupes Anarchistes et à Sud Étudiant ont été arrêtés à leur domicile. La police a procédé à une perquisition de leur domicile et à la saisie des ordinateurs. A l'origine de cette opération juridico-policière, des plaintes contre X pour "vols, dégradations et menaces de mort", déposées par les instances de l'Université et par quelques enseignants.
Comme dans de nombreuses villes de France, les étudiants ont subi une répression sévère allant des évacuations policières musclées en passant par des fermetures administratives et dans de nombreuses facs par des plaintes et des conseils de disciplines. Nos deux camarades, tous deux porte-paroles lors du mouvement étudiant à Perpignan, font les frais de la volonté du pouvoir de discréditer et criminaliser partout la lutte contre la LRU qui agite les universités depuis le mois d'octobre.

A l'issue d'une garde à vue de 48h, aucune des charges initiales n'a été retenu contre eux. Des plaintes nominatives d'insultes ont été déposées par des enseignants à l'encontre de Pierre et Yann. Uniquement à partir de ces accusations, Yann et Pierre sont placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le département, de se rencontrer et de se rendre à l'Université. Ceci alors qu'il y a présomption d'innocence.
Nous dénonçons ces pratiques qui font encore monter d'un cran la répression sur les mouvements étudiants. Nous dénonçons ces mesures d'acharnement qui ont pour but de faire rentrer dans le rang le mouvement étudiant, et qui ont pour effet d'interdire à nos camarades d'aller à la fac et donc de poursuivre leurs études. Nous réclamons l'annulation du contrôle judiciaire infondé auquel ils sont soumis et dénonçons par avance toute tentation de monter artificiellement des poursuites contre eux.

Nous appelons l'ensemble des acteurs des luttes étudiantes et plus largement du mouvement social à se solidariser et à réagir à ces tentatives de criminaliser les luttes.

Coordination des Groupes Anarchistes
le 21 décembre 2007
www.c-g-a.org
______________________________________________

Le Comité Justice pour Yann et Pierre et la Coordination des Groupes Anarchistes lancent à l'adresse des organisations, des personnalités et des individus, une pétition nationale de soutien à Yann et Pierre, militants à la CGA et à Sud-étudiant Perpignan, pour réclamer l'annulation de leur contrôle judiciaire et l'arrêt de la procédure à leur encontre. Nous vous demandons de faire circuler cette pétition et de nous contacter pour la signer.

Pétition à télécharger sur le site de la CGA
www.c-g-a.org

Par ailleurs, une souscription pour couvrir les frais de justice est ouverte à l'ordre du CES (mention au dos du chèque "solidarité avec Yann et Pierre")
BOITE POSTALE : C.E.S. - BP 233 - 66002 Perpignan cedex.
Cette souscription sera gérée par le comité "Justice pour Yann et Pierre".
comite_justice@yahoo.fr

----------------------------------------------------------------------------

I wish you a merry christmas, etc.

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys



Nombre de messages : 1006
Localisation : Fermons-les-clans
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   Mar 25 Déc - 18:44

Joyeux anniversaire, Jesus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dune

avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   Lun 31 Déc - 15:56

C'est donc sa faute si on a mal au(x) foi(es)

(Il devrait y avoir encore plus petit quand c'est si nul Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   Lun 31 Déc - 16:03

Dune a écrit:
C'est donc sa faute si on a mal au(x) foi(es)

(Il devrait y avoir encore plus petit quand c'est si nul Embarassed )
Je quote avant que ça disparaisse

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques infos sur la répression du mouvement étudiant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mouvement Industriel
» [Infos] Costumes de Bill et croquis de la scéne !
» Complément à la lettre d'infos du 08/09/2010.
» Toutes les infos sur le week-end Noël 2010 sur TH-Live !
» Quelques photos de mes scoots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Trip :: Aperçus-
Sauter vers: