| envisager un autre cycle |
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [krys, tu suis pas]

Aller en bas 
AuteurMessage
laurent



Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 18/10/2006

MessageSujet: [krys, tu suis pas]   Sam 10 Mai - 0:13

TSRinfo.ch

Selon son guitariste, le groupe Noir Désir prévoit l'enregistrement
d'un nouvel album l'hiver prochain

09.05.2008 12:16

Après 7 ans d'absence, Noir Désir prépare un nouvel album. Le
guitariste du groupe français, Serge Teyssot-Gay, de passage à Bulle
avec son actuel projet, l'a confié au journal "La Gruyère". "On s'est
remis au boulot. On projette d'enregistrer un album durant l'hiver
prochain", a déclaré S.Teyssot-Gay, avouant que le délai était
"court", mais que le groupe avait "besoin d'une échéance pour se
structurer". Amputé de son chanteur Bertrand Cantat, emprisonné durant
4 ans pour le meurtre de Marie Trintignant (il a été libéré en octobre
2007), le quatuor bordelais a sorti son dernier album en 2001. (SWISS
TXT)


Un nouvel album pour Noir Désir
On l'imaginait depuis la sortie de prison de Bertrand Cantat. C'est
confirmé par le guitariste, Serge Teyssot-Gay, dans La Gruyère.

Edicom.ch

..........................................................................................................







Serge Teyssot-Gay et Zone libre
«Désapprendre la musique»Serge Teyssot-Gay, guitariste de Noir Désir,
était de passage à Bulle, mardi soir, pour présenter Zone libre, son
actuel projet bruitiste. L'occasion de parler avec lui et ses deux
acolytes, de composition, de prise de risques et ? bonne nouvelle ? du
futur nouvel album de Noir Désir.


Zone libre, sur la scène d?Ebullition: une expérimentation sonore, qui
se renouvelle à chaque concert (photo Jessica Genoud)



Mardi soir, Ebullition a vécu un de ces concerts à vous faire vriller
les tympans de plaisir. Sur la scène: Zone libre, le trio instrumental
composé de Serge Teyssot-Gay (guitariste de Noir Désir), Marc Sens
(guitariste qui a notamment travaillé avec Yann Tiersen) et Cyril
Bilbeaud (ex-batteur de Sloy) présentait son album Faites vibrer la
chair, publié en 2007, et distribué en Suisse depuis peu par Irascible.

Cinquante minutes de delirium bruitiste, de vagabondages
extrasensoriels dans des contrées inexplorées du cortex humain.
Envoûtante et machiavélique, cette expérimentation sonique est la
marque d'un groupe en perpétuelle mutation. Rencontre avec le trio le
plus barré du rock français.



Comment est né le projet Zone libre?

Serge Teyssot-Gay: Marc et Cyril jouaient déjà ensemble, dans Scrape
Project. Je bossais avec Marc sur un projet littérature/musique. Et
nous avons simplement eu envie de tenter un truc à trois.



Votre point de départ?

Marc Sens: On a improvisé durant une quinzaine de jours. C'était assez
libre, on est partis de rien.

S.T.-G: On a fait le disque un an plus tard, toujours au mois de
janvier. On a réécouté les idées, on se les est remises dans les
pattes la journée et on les enregistrait le soir?



Etait-il évident dès le départ qu?il n?aurait pas de textes?

Cyril Bilbeaud: Oui. On n?est pas un groupe de paroles, tout notre
langage passe par la musique. On n?a pas besoin de causer. Pour le
deuxième disque (qui sortira en 2009), on bosse avec deux rappeurs:
Hamé, de La Rumeur, et une Parisienne qui s?appelle Casey.

S.T.-G.: Hamé voulait tenter une expérience avec de «vrais» musiciens.
On lui a fait écouter un morceau pouvant accueillir un flow rap et il
a flashé? On s?est retrouvés trois jours pour concrétiser le projet et
tout a été superfluide, car on avait plein de choses à se raconter
musicalement.

Le passage de Zone libre à la scène s?est-il fait naturellement?

C.B.: Oui, c?était évident. C?est une musique de scène, basée sur
l?énergie, la fusion entre nous trois. C?est très organique.



D?un concert à l?autre, comment les titres évoluent-ils?

S.T.-G.: On commence toujours par une impro. Pour se mettre à l?aise
et prendre la scène, le moment.

C.B.: Après, on respecte les structures de l?album. Il y a des zones
de liberté. On connaît le début et la fin. Au milieu, il peut se
passer un tas de trucs? D?ailleurs, les accidents et les imprévus sont
les bienvenus. On se renouvelle en permanence. C?est trippant. C?est
ce qui manque à beaucoup de groupes qui répètent 500 fois les mêmes
morceaux.



Vous arrivez donc à vous surprendre vous-mêmes?

S.T-G.: Carrément. En fait, je passe la soirée à écouter mes potes (rires)!

M.S.: Je ne conçois pas la musique autrement que pour être libre. Je
déteste les trucs trop formatés. Bashung, par exemple, c?est vachement
bien, mais pour moi c?est trop calculé?

S.T.-G.: Ça dépend des musiciens. Marc est extrêmement instinctif.
Moi, j?ai besoin de structures, de repères, pour tourner autour.



Cette formule exige donc une complicité parfaite?

C.B: Ça ne fonctionne pas sans écoute. Il n?y a pas de routine. On
doit rebondir à chaque nouveau truc. C?est complètement naïf et, en
plus, c?est rigolo. Comme batteur, je prends le risque de rejouer
certains schémas. Avec le fait qu?on ne répète pas trop souvent, on
appréhende à chaque fois les titres différemment.

M.S.: Si tu donnes une guitare à un gamin, il jouera sans réfléchir,
sans avoir peur du ridicule? Plus on grandit, plus on réfléchit.

S.T.-G.: En fait, il faut avoir l?impression de désapprendre la
musique! Il faut jouer les titres qu?on connaît par c?ur comme si
c?était la première fois.



Votre musique demande beaucoup d?attention de la part du public?

S.T.-G.: C?est super! (rires) Et ça implique une tension qui se
ressent dans notre musique. Le public est très attentif. Entre deux
morceaux, on entend souvent un silence total.



Zone libre, Faites vibrer la chair, Irascible





Noir Désir prépare un nouvel album
Serge Teyssot-Gay, vous avez aussi un projet baptisé Interzone avec
Khaled Al-Jaramani; où en est-il?

Nous sommes en pause après deux albums et deux tournées. On prend du
temps chacun de notre côté, avant de revenir, dans quelques années.



Que vous a appris ce travail avec un joueur de oud?

J'ai appris à jouer comme un musicien oriental? Et lui commençait à
jouer comme moi, à sortir des riffs avec son oud! Un jour, il m'a dit
que je jouais comme un Syrien? En fait, j?ai beaucoup appris sur les
rythmes. A la fin, des idées jaillissaient en dehors de ma culture
d?origine. Des trucs qui n?ont plus rien à voir avec le rock binaire?



Vous avez essayé de jouer du oud?

C?est l?enfer! Pour un violoniste, c?est facile? Mais moi, quand il
n?y a pas de frets, je suis largué!



Comment le projet a-t-il été reçu au Proche-Orient?

Très bien, surtout de la part des jeunes Syriens. Les vieux trouvent
que Khaled ne joue pas «comme on doit», de la manière classique,
tournée vers l?intérieur. Lui projette le son à l?extérieur, de
manière un peu keupon?



Qu?en est-il de Noir Désir?

On s?est remis au boulot. On projette d?enregistrer un album durant
l?hiver prochain? C?est court, mais on a besoin d?une échéance pour se
structurer.



Sentez-vous une forte pression du public?

Je n?y pense pas trop. Pour tous mes projets, je bosse avec des gens
que j?adore et avec qui je m?éclate musicalement. Ce sont des gens qui
m?enrichissent humainement. Après, tant mieux si le public suit.



Vous avez dû retrouver une nouvelle fraîcheur?

Je ne peux pas encore parler de direction, car elle n?est pas assez
claire? Mais, il y a une odeur nouvelle? On n?a plus composé ensemble
depuis 2000. C?est long. Chacun a évolué selon son propre parcours.
C?est vachement intéressant.



Des concerts en vue?

Non, pas pour l?instant. Plus tard, peut-être? On va laisser le truc
sortir. Voir comment les gens recevront notre musique. On a besoin de
temps pour savoir où aller?





Christophe Dutoit

Eric Bulliard

8 mai 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys



Nombre de messages : 1006
Localisation : Fermons-les-clans
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Dim 11 Mai - 1:28

Oh tu sais moi Noir Désir. ^^

(Je me suis rendu compte de la date de Bulle, le jour même. Désolé.)

La date butoir sera probablement dépassée, mais sa formalisation est plutôt bon signe... Sans échéance, Comment faire pour s'y prendre à la dernière minute, sinon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys



Nombre de messages : 1006
Localisation : Fermons-les-clans
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Dim 11 Mai - 2:14

source http://www.lagruyere.ch/fr/le-journal/laculture/articles-2008/culture-08-05-08.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent



Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 18/10/2006

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Lun 12 Mai - 4:29

Pas enthousiaste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Lun 12 Mai - 11:59

Si ! cheers

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dune

avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Mar 13 Mai - 13:53

Pour le moins, intéressée
Pour ne pas m'y être vraiment attendue, la surprise (bonne) préserve de l'impatience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys



Nombre de messages : 1006
Localisation : Fermons-les-clans
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Dim 18 Mai - 3:42

Enthousiaste ?

Oui... Non... Pas içi.

Satisfait... plus...

Je procurerais çà, et je l'ecouterai...

Quand j'entendrai la voix de cet inconnu intime à force, sur lequel on s'est servi de MA condition d'assassin comme d'une insulte, d'un fléau, reciter l'alphabet en dansant. Alors je prendrais conscience d'avoir survecu à la querelle.

Pourtant j'aurai du compté aux nombres des victimes colatérales, des pertes et des profits. Regarde je porte le monde sur mes epaules dechues et mon échine se voute, sous le poids de ma cage thoraxique.

Je te perdrais si je respire.

Alors, rien nous n'avions fait que fuir, on en etais rester là.

On vous a garder nos petits coeurs avides au chaud, ne soyez pas decèvant. L'on se debecte les un autres ces son là mêmes soumis au comerce, c'est ce qui nous raproches nous empêche de nous foutre sur la gueule.

Enfin je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axel



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Dim 18 Mai - 14:33

Joli Krys Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Lun 19 Mai - 16:18

krys a écrit:
Quand j'entendrai la voix de cet inconnu intime à force, sur lequel on s'est servi de MA condition d'assassin comme d'une insulte
Comment ça ?

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axel



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Lun 19 Mai - 21:35

Erwann Bleu a écrit:
krys a écrit:
Quand j'entendrai la voix de cet inconnu intime à force, sur lequel on s'est servi de MA condition d'assassin comme d'une insulte
Comment ça ?

Tiens, c'est justement l'une des phrases que j'ai bien aimé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys



Nombre de messages : 1006
Localisation : Fermons-les-clans
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Mar 20 Mai - 1:37

En gros, il ne faux pas laisser trainer le plus grand chasseur de sa génération à coté du fusil dont on lui a indiqué l'emplacement, en partant dans la direction opposé, après lui avoir annoncé qu'on a tout raconté de ce qu'il fallait taire sinon-je-meure, alors que c'est même pas vrai. Si on est pas totalement sûr de sa non-culpabilsation.

Quantique, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dune

avatar

Nombre de messages : 787
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Mar 20 Mai - 14:08

J'édite...

Saurons nous attendre cette première écoute avec la même spontanéité qu'auparavant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Mar 20 Mai - 17:18

axel a écrit:
Erwann Bleu a écrit:
krys a écrit:
Quand j'entendrai la voix de cet inconnu intime à force, sur lequel on s'est servi de MA condition d'assassin comme d'une insulte
Comment ça ?

Tiens, c'est justement l'une des phrases que j'ai bien aimé...
C'est un peu trop flatteur, je me méfie.

Hm, non, j'comprends pas cette partie du message (la seule chose que ça me rappelle, c'est Spade, de Manson mais j'suis pas sûr que ça s'applique ici). Peut-être parce que j'ai jamais fait gaffe à ce que racontaient les médias là-dessus.

En tout cas, sur l'écoute, je suis relativement d'accord avec Krys. Mais je suis curieux - pas avide, je voudrais bien voir ce qu'il va en sortir. Je me demande ce que je me demande.

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axel



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Mar 20 Mai - 21:29

Erwann Bleu a écrit:
axel a écrit:
Erwann Bleu a écrit:
krys a écrit:
Quand j'entendrai la voix de cet inconnu intime à force, sur lequel on s'est servi de MA condition d'assassin comme d'une insulte
Comment ça ?

Tiens, c'est justement l'une des phrases que j'ai bien aimé...
C'est un peu trop flatteur, je me méfie.

Trop flatteur ? La phrase ou le fait de l'avoir appréciée ? Je ressens plus que je n'analyse, et en général ça me réussit plus que le contraire.

J'ai bien aimé "cet inconnu intime à force" parce que c'est une image juste de ce que je ressens, l'impression de connaître intimement quelqu'un dont je sais bien qu'il me reste un inconnu.

Quant à la deuxième partie "MA condition d'assassin", elle m'a fait penser à Genêt : tous les humains sont des assassins potentiels.

Et comme ce texte me touchait plus qu'à l'habitude (pas toujours facile à suivre Krys ;-)) j'ai recherché mon pseudo oublié pour le dire. Voilà tout.


Erwann Bleu a écrit:
Hm, non, j'comprends pas cette partie du message (la seule chose que ça me rappelle, c'est Spade, de Manson mais j'suis pas sûr que ça s'applique ici). Peut-être parce que j'ai jamais fait gaffe à ce que racontaient les médias là-dessus.

En tout cas, sur l'écoute, je suis relativement d'accord avec Krys. Mais je suis curieux - pas avide, je voudrais bien voir ce qu'il va en sortir. Je me demande ce que je me demande.

Curiosité optimiste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouzak
Administrateur


Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 09/09/2005

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Mer 21 Mai - 11:17

Non, non, je voulais dire que la phrase est un peu trop flatteuse pour l'inconnu que je suis - manière de se raccorder avec l'acte/souffrance de Cantat, krys-tique quoi ( tongue ), alors que moi je considère que j'en suis absolument exclu (comme de celle des Trintignant).

Ah oui, tous les humains sont des assassins potentiels, j'y avais pas pensé (comme dit Sarkozy, l'homme est dangereux ^^), pourquoi pas ? - je cherchais plutôt quelle lâcheté ordinaire des insectes de proie avait pu être utilisée pour flageller Cantat et j'ai pensé à l'achat des mags TVs relatant l'histoire, ou ce genre de trucs.

'fin bon.

Optimiste ? Non, juste curieux. Puisque c'est pas ordinaire (malsainement curieux, si on veut Razz )

_________________
Nous on reste à crier
Que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste
A mettre au feu
Ta gentillesse
A dépolir le vert qui coule de tes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Usha



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Mer 21 Mai - 20:44

satisfait... comme un juste retour sur doute intime ment universalisé ?


je n'en suis pas.


même pas curieuse, confiante sur la rebienvenue à mes oreilles et plus, quel que soit leur motif, comme possiblement critique et admirative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys



Nombre de messages : 1006
Localisation : Fermons-les-clans
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   Lun 2 Juin - 3:09

Pas l'impression de "connaitre quelqu'un."
C'est avec une interpretation, une narration que je suis familier... Bien Sur quelqu'un a bien du pétrir le pain que je mange, et je me rends bien compte que j'arrive à percevoir d'infimes variations de nuances dans les saveurs. Et il se trouve que mes papilles gustatives relève de mon térritoire intime.
Cela n'est pas un choix, un droit que d'avoir des gouts.
C'est un fait aussi inssuportable soit il.
On peux les taire, les forger, les affiner.
Mais la marge de manoeuvre est réduite.
Si j'ecris ce post a ce moment precis, c'est parceque j'en ai l'envie.
Je peux la renier, la perdre de vue, la rendre plus acceptable, la contredire, la contrefaire, ne pas y succomber, y succomber partiellemment, foirer mon coup, (je suis doué dans le foirage mais il n'y que moi qui goute) je peux me mentir, m'ignorer. Mais je peux pas la supprimer, sans la combattre.
Et je n'en vois pas l'intérêt.

Cela ne me signifie pas, ni me flate.

Nous sommes les assassins
Et ce temps est le nôtre
On n'a pas vocation a faire du beau avec
Ni a l'universalité
Mais on n'empêchera pas sa venue
Pour ne pas donner des airs d'avoir Créer
Alors qu'on a juste ouvert les vannes.

Potaches. Avec cela, les promesses que l'on ne tiendra pas debout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [krys, tu suis pas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[krys, tu suis pas]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saké (Zakariens) - REPORTAGE "Je suis de Retour"
» Je suis en forme lol
» Bonnjour a tous je suis nouveau et fan de JOHNNY HALLYDAY...
» Je suis autodidacte et j'en suis fier!
» j'ai perdu ma statue;ça me picotte dans la gorge,je suis a-faune...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Trip :: Autour de Noir Désir-
Sauter vers: